Le stationnement en centre-ville

Si notre objectif est de développer la mobilité douce ( marche et pistes cyclables sécurisées et encouragées, navettes propres), nous ne pouvons ignorer le problème du stationnement automobile qui restera pour longtemps une grande difficulté pour les Bryards, les commerçants, les résidents, les usagers et les employés municipaux.

Quel que soit la solution proposée, elle s’adaptera dans le temps à l’évolution des mobilités. il n’est ici question que de stationnement automobile, ce stationnement devra s’intégrer avec le développement des mobilités douces (parking pour deux roues et voies douces).

Sauf à ne rien changer, la multiplicité de mesures peut s’avérer être la meilleure solution.

Ne rien changer

Inconvénient : ne répond pas à la problématique exposée

Les bornes d’arrêt minute

en photo ci dessus (milieu bas). on en trouve au Perreux-sur-Marne

Avantage: coût d’installation relativement faible, très efficace pour assurer une rotation du flux.

Inconvénient: le stationnement devient payant au delà du temps imparti par la borne, limité à quelques places

le parking intelligent: capteurs associés à des applications pour smartphone

Ces capteurs créent des données qui, utilisées  en lien avec des applications de guidage, permettent aux automobilistes de savoir à l’avance où se trouvent les places libres, dans chaque rue. Ils ont aussi l’intérêt de lutter contre les voitures ventouses, celles qui occupent des places sans jamais bouger.

Avantage: optimisation maximale des places disponibles, adaptable à tous types de zones de stationnement (bleu, blanche, minute)

Inconvénient: demande à l’usager de disposer du matériel adapté (smartphone associé à un équipement automobile pour un usage en conformité avec les lois du codes de a route)

Créer de nouvelles places de parking

Sur le lieu du marché : en nombre limité mais relativement simple à mettre en place. Problématique le mercredi et le dimanche matin. Cela nécessite l’accord des commerçants du marché et une grande rigueur à l’usage. Les réserver aux employés municipaux est une piste envisageable.

En sous terrain sous l’actuel parking de la mairie : 2 ans de chantier, coûts importants (construction, fonctionnement), contraintes techniques (étanchéité), mais esthétique et à grande capacité. Possibilité de végétaliser en surface

Parking aérien sur le parking de la mairie ou autres lieux à définir (terrains libres avenue de Rigny par exemple): dépend d’une autorisation des bâtiments de France pour le parking de la mairie (proximité du château De Malestroit), peu de contraintes techniques essentiellement esthétiques.

Point de vigilance : impact visuel qui nécessiterait d’être particulièrement attentif